Les cookies assurent le bon fonctionnement de nos services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l'utilisation des cookies. En savoir plus

close

Important Information


A compter du 1er janvier 2020, Radionomy migrera vers la plateforme Shoutcast. Cette évolution s’inscrit dans la volonté du groupe de proposer à tous les producteurs de radios digitales de nouveaux outils professionnels pour mieux répondre à leur attente.

Shoutcast est depuis longtemps le leader mondial de la radio numérique. Il fournit des statistiques détaillées, et aide ses utilisateurs à développer leur audience. Plus d’un millier de partenaires relaient les stations de Shoutcast sur leurs applications et appareils connectés.

Découvrez la solution Shoutcast.

Al Jarreau

Al Jarreau naît le 12 mars 1940 à Milwaukee.
Fils d'un pasteur adventiste, il est d'abord psychologue dans un centre de réhabilitation de Californie entre 1964 et 1968.
Dans le même temps, il chante dans des clubs de jazz et enregistre, en 1965, un premier album intitulé 1965.
En 1975, la chance lui sourit vraiment quand il est repéré par un producteur du label Warneret il enregistre son deuxième album, We Got By.
Deux ans plus tard, à la faveur d'une première tournée en Europe, il enregistre en public l'album Look to the Rainbow.
La même année, il est élu meilleur chanteur par les lecteurs du magazine Down Beat.
En 1981, c'est la consécration.
Breakin' Away entre au Top 10 américain avec le hit homonyme.
Al Jarreau devient l'un des chanteurs jazzy américains les plus populaires.
Une popularité dont il profitera tout au long des années 1980, « quitte à diluer son art pour atteindre un public plus large », diront les puristes.
Sa popularité est telle qu'en 1985, il est partie prenante au collectif de stars USA for Africa (« We Are the World »).
Plusieurs albums suivent, parmi lesquels on remarque surtout L Is For Lover (1986).
Adorant la scène, qu'il partage à l'occasion avec Jon Hendricks ou Manhattan Transfer, Jarreau veut rester fidèle au jazz, sans pour autant s'interdire un son à la mode, avecune touchede funk, de pop et de soul pour plaire au plus grand nombre.
Son style est immédiatement reconnaissable par un scat (improvisation en onomatopées) agile, percutant et doux à la fois.
Doté d'une large tessiture et d'une réelle souplesse vocale, rappelant parfois un chanteur comme Johnny Mathis, il est capable de sauts de registres impressionnants.
L'album Tenderness en 1994 marque une orientation nettement plus jazz, choix qui semble être confirmé par sa présence régulière au Festival de Jazz de Montreux.
Cet album, enregistré en studio dans des conditions live, laisse redécouvrir un Jarreau délesté de ses productions R&B sucrées.
Il y revisiste avec joie des standards comme « Mas Que Nada » ou « Summertime » (démarche artistique qu'il reconduira sur Accentuate the Positive en 2004).
Après un album de reprises d'Al Green, Living for You en 1995, Al Jarreau ne tarde pas revenir avec l'album Tommorow Today sorti chez GRP en 2000.
Il y renoue avec ses anciennes amours, le funk, le jazz et la musique latine.
En 2006 il s'associe au guitariste George Benson pour le moelleux Givin' it Up : la voix de l'un et le toucher de l'autre font merveille.
Al Jarreau revient en solo à l'occasion d'un album de Noël tout simplement intitulé Christmas.
Son nouveau retour à l'été 2014 prend la forme d'un hommage à son ami George Duke, disparu un an plus tôt, à travers l'album My Old Friend: Celebrating George Duke.

all-rights-reserved

Morceaux populaires

Boogie Down

327

Mornin'

284

We're In This Love Together

278

Breakin' Away

195

Day By Day

170

Roof Garden

168

L Is For Lover

131

Random Act Of Love

116

It's Not Hard To Love You

108

So Good

97

Heaven And Earth

94

Moonlightning (Theme)

83

Your Precious Love

81