Les cookies assurent le bon fonctionnement de nos services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l'utilisation des cookies. En savoir plus

close

Important Information


A compter du 1er janvier 2020, Radionomy migrera vers la plateforme Shoutcast. Cette évolution s’inscrit dans la volonté du groupe de proposer à tous les producteurs de radios digitales de nouveaux outils professionnels pour mieux répondre à leur attente.

Shoutcast est depuis longtemps le leader mondial de la radio numérique. Il fournit des statistiques détaillées, et aide ses utilisateurs à développer leur audience. Plus d’un millier de partenaires relaient les stations de Shoutcast sur leurs applications et appareils connectés.

Découvrez la solution Shoutcast.

Peter Frampton

Peter Kenneth Frampton est né le 22 avril 1950 à Beckenham (Kent).
Instrumentiste tout d'abord autodidacte, Peter Frampton parfait son éducation en suivant des cours de musique classique.
Dès l'âge de dix ans, il joue dans un groupe local et fréquente la même école que David Bowie.
En 1966, Peter Frampton rejoint The Herd, un groupe de pop psychédélique qui s'attire les faveurs des adolescents.
Les choses sérieuses commencent en 1969, lorsque Steve Marriott l'invite à former Humble Pie.
Lassé de servir de faire valoir à Steve Marriott, Peter Frampton démarre sa carrière solo en 1971.
Wind of Change (1972), Frampton's Camel (1973), et Somethin's Happening (1974), ne marquent pas les esprits et l'ex jeune prodige voit sa carrière sérieusement patiner.
Frampton en 1975 marque un net frémissement, l'album se classe n° 32 aux Etats-Unis avec un style précurseur de ce qui va devenir le rock FM.
Curieusement, c'est un album enregistré en public qui permet à Peter Frampton d'exploser.
Alors que ce type d'exercice est plutôt destiné à prolonger un succès, Frampton Comes Alive! en devient le détonateur.
La faute à deux titres plébiscités par les radios, « Baby I Love Your way » et surtout « Show Me The Way » .
L'usage de la tal kbox, sorte de vocoder qui fait "chanter" la guitare, apporte une originalité certaine à la gentille mélodie pop rock de « Show Me The Way » .
Frampton Comes Alive! devient alors l'album live le plus vendu de tous les temps et Peter Frampton la superstar mondiale du moment.
I'm In You en 1977, capitalise tranquillement sur ce succès, avant qu'un accident de voiture ne fasse dérailler la carrière de Peter Frampton.
Gravement blessé, Peter Frampton s'adonne alors à l'héroïne pour calmer ses souffrances.
Revenu en 1979 avec Where I Should Be , il voit la courbe de sa destinée s'inverser.
Le punk puis la new wave amènent de nouveaux sons et de nouvelles têtes, Peter Frampton est alors catalogué comme "has been".
Le musicien traverse anonymement les années quatre-vingt, hormis une participation au Glass Spider Tour de son ami David Bowie en 1986.
Les années quatre-vingt dix ne sont pas plus clémentes, la sortie d'un pitoyable Frampton Comes Alive II ne faisant rien pour relever son aura.
Il faut attendre 2006 pour voir Peter Frampton revenir au premier plan.
Fingerprints est un brillant album instrumental, réalisé avec le concours de son idole Hank Marvin, des vieux copains Bill Wyman et Charlie Watts, ou du saxophoniste Courtney Pine.
Fingerprints reçoit en 2007 le Grammy Award de meilleur album instrumental de l'année.
En 2010, Peter Frampton jette un regard sur son parcours avec Thank You Mr.
Churchill.
Cette collection de chansons permet à Peter Frampton de narrer des faits, petits ou grands, qui ont marqués son existence.
Et une possibilité de retour au premier plan pour une icône fugitive des années soixante-dix.

all-rights-reserved

Morceaux populaires

Show Me The Way

513

Baby, I Love Your Way (live/acoustic)

82

I Can't Stand It No More

13