Les cookies assurent le bon fonctionnement de nos services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l'utilisation des cookies. En savoir plus

close

Exodus

Exodus se forme en 1980 à Richmond (Californie) sous l'impulsion du guitariste Kirk Hammett et du batteur Tom Hunting.
Gary Holt passe en 1981 du rôle de technicien à celui de guitariste et en 1982 le chanteur Paul Baloff complète la structure du groupe.
Alors qu'il n'a enregistré qu'une démo avec Exodus, Kirk Hammett part vers la célébrité pour rejoindre Metallica en 1983.
Il est remplacé par Rick Hunolt.
C'est en effet ce dernier qui figure en 1985 sur le premier album d'Exodus Bonded by Blood.
Le thrash metal additionné de speed metal du groupe lui vaut vite une bonne notoriété underground attisée par les tournées.
Paul Baloff quitte à son tour Exodus en 1986 et est remplacé par Steve Souza pour le premier de leurs chassés-croisés.
Signé par Sony, Exodus sort en 1987 Pleasures of the Flesh et connaît son premier succès commercial en 1989 avec Fabulous Disaster.
La vague retombe vite avec Impact Is Imminent (1990) et Force of Habit (1992) qui précède une longue pause d'Exodus.
Reformé brièvement en 1997 pour l'album live Another Lesson in Violence, Exodus revient en 2001 avec Paul Baloff au chant mais ce dernier décède en février 2002 d'un coup de froid.
C'est Steve Souza qui est appelé à la rescousse et qui renoue le fil de la discographie d'Exodus avec Tempo of the Damned en 2004.
Il est dit qu'Exodus ne peut vivre paisiblement car c'est ensuite à Rob Dukes de tenir le devant de la scène d'un groupe aux changements de personnel fréquents.
En définitive, aucun musicien n'aura figuré dans toutes les formations d'Exodus, pas même le fidèle Tom Hunting.
Shovel Headed Kill Machine (2005), The Atrocity Exhibition (2007) et Exhibit B: The Human Condition (2010) sont tous d'un bon niveau, le dernier nommé renouant même avec le succès commercial.
Mais le virus des changements es toujours là, Rick Hunolt refait un passage en 2012 et Steve Souza signe son retour en 2014.
De très belle manière puisque Blood In, Blood Out fait partie des albums les plus aboutis d'Exodus.

all-rights-reserved

Morceaux populaires