Les cookies assurent le bon fonctionnement de nos services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l'utilisation des cookies. En savoir plus

close

Important Information


A compter du 1er janvier 2020, Radionomy migrera vers la plateforme Shoutcast. Cette évolution s’inscrit dans la volonté du groupe de proposer à tous les producteurs de radios digitales de nouveaux outils professionnels pour mieux répondre à leur attente.

Shoutcast est depuis longtemps le leader mondial de la radio numérique. Il fournit des statistiques détaillées, et aide ses utilisateurs à développer leur audience. Plus d’un millier de partenaires relaient les stations de Shoutcast sur leurs applications et appareils connectés.

Découvrez la solution Shoutcast.

Madeleine Peyroux

L'Américaine Madeleine Peyroux, née en 1974, est l'une des plus récentes chanteuses de jazz, présente sur la scène internationale depuis le milieu des années 1990.
Adolescente, elle commence à s'intéresser à la musique et au chant au cours d'un séjour à Paris.
A cette époque, son attention se porte sur les musiciens de rue qui exercent sur elle une certaine fascination.
A la fin des années 80, après avoir passé le chapeau dans le public pour The Riverboat Shufflers, les musiciens lui offrent une place de chanteuse à leurs côtés.
Elle entre ensuite dans une autre formation, Lost Wandering Blues And Jazz Band, avec laquelle elle travaille une bonne partie du répertoire classique au cours de plusieurs concerts en Europe.
Elle rentre ensuite aux Etats-Unis pour entamer un début de carrière en soliste, accompagnée par de jeunes musiciens réputés de la scène new-yorkaise parmi lesquels James Carter et Leon Parker.
Elle enregistre au milieu des années 1990 Dreamland (sorti en 1996) premier disque sous son nom, dans un style blues qui met en valeur au travers de standards la chaleur de son timbre de voix.
Huit ans après la parution de son premier album, Madeleine Peyroux lance un second opus intitulé Careless love en septembre 2004 sur le label Rounder.
Celui-ci devient un best-seller dans la catégorie à forte concurrence du jazz vocal.
En août 2005, sa maison de disques Universal, s'inquiétant de la voir disparaître à nouveau, engage un détective privé.
La chanteuse s'est en fait discrètement installée à Paris.
Madeleine Peyroux finit par revenir elle-même en 2006, année qui voit la sortie de son album Half The Perfect World.
Elle revient en 2009 avec l'album Bare Bones, prouvant qu'elle n'a rien perdu de son talent avec des titres qu'elle compose elle-même, et d'une voix considérée comme l'une des plus belles de la scène jazz actuelle.
Compositions originales et reprises éclectiques sont au menu du cinquième album produit par Craig Street.
Standing on the Rooftop voit défiler les pointures Allen Toussaint, Meshell Ndegeocello et Marc Ribot pour une réunion au sommet.
En 2013, l'album The Blue Room couve une série de reprises soignées concoctées avec le producteur Larry Klein.

all-rights-reserved

Morceaux populaires

The Summer Wind

257

Dance Me To The End Of Love

245

I'm All Right

225

Smile

216

(Getting Some) Fun Out Of Life

201

Blue Alert

190

Instead

181

Changing All Those Changes

167

Once In A While

136

Back In Your Own Back Yard

120

I'll Look Around

107

The Heart Of Saturday Night

107

Everybody's Talkin'

100