Les cookies assurent le bon fonctionnement de nos services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l'utilisation des cookies. En savoir plus

close

Important Information


A compter du 1er janvier 2020, Radionomy migrera vers la plateforme Shoutcast. Cette évolution s’inscrit dans la volonté du groupe de proposer à tous les producteurs de radios digitales de nouveaux outils professionnels pour mieux répondre à leur attente.

Shoutcast est depuis longtemps le leader mondial de la radio numérique. Il fournit des statistiques détaillées, et aide ses utilisateurs à développer leur audience. Plus d’un millier de partenaires relaient les stations de Shoutcast sur leurs applications et appareils connectés.

Découvrez la solution Shoutcast.

Cameo

Larry Blackmon fonde Cameo, treize musiciens avides de groove, qui évoluent sur la trace de Parliament et d'Earth, Wind And Fire.
Durant six ans, le groupe (avec Tomi Jenkins et Nathan Leftenant, le noyau dur) aligne tournées et albums (Ugly Ego en 1978, Cameosis en 1980, Knights Of The Sound Table en 1981).
Réduisant le groupe à un trio de base (plus des invités), dès 1984, Blackmon crée un nouveau funk synthétique, au son énorme, s'éloignant du style cuivré et ciselé des débuts.
Caractérisé par le cache-sexe rouge – dessiné par J.-P.
Gaultier – qu'il arbore sur scène, Larry Blackmon ne lâche pas le funk, comme en témoigne l'album In The Face Of Funk, autoproduit en 1994.
À la fin de sa vie, Miles Davis proclamait son admiration pour cette formation, allant même jusqu'à enregistrer un titre avec eux.
Le trio n'en démord pas, et poursuit sa carrière avec, en 1996, l'album « Nasty », puis en 2000, l'album « Sexy Sweet Thing ».
Cameo reste une des formations de funk les plus moderne, ce qui explique son succès constant au fil des époques.
© , Mise à jour MZZ 2001.

all-rights-reserved

Morceaux populaires

Candy

728

Word Up! [Extented Version]

168

Word Up

159

Back And Forth

142

She's Strange

107

Word Up

53

Word Up

47

Word Up

26