Les cookies assurent le bon fonctionnement de nos services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l'utilisation des cookies. En savoir plus

close

Important Information


A compter du 1er janvier 2020, Radionomy migrera vers la plateforme Shoutcast. Cette évolution s’inscrit dans la volonté du groupe de proposer à tous les producteurs de radios digitales de nouveaux outils professionnels pour mieux répondre à leur attente.

Shoutcast est depuis longtemps le leader mondial de la radio numérique. Il fournit des statistiques détaillées, et aide ses utilisateurs à développer leur audience. Plus d’un millier de partenaires relaient les stations de Shoutcast sur leurs applications et appareils connectés.

Découvrez la solution Shoutcast.

Sam Sparro

Né Samuel Falson le 8 novembre 1984 à Sydney, Sam Sparro quitte son Australie natale à l'âge de 10 ans avec ses parents pour Los Angeles.
Fils du chanteur de gospel Chris Falson, il s'initie d'abord à la musique via les chants d'église.
Starisé dès son plus jeune âge, on le voit au casting de campagnes publicitaires et autres pièces de théâtre.
À 17 ans, l'enfant-star décide de retourner à Sydney avant de s'envoler pour Londres où il plonge dans l'univers de la musique en commençant par des petites missions d'intérim dans des maisons de disques tout en profitant de son temps libre pour composer et passer ses week-ends dans les clubs de la capitale anglaise.
Sans un sous en poche et doté d'un visa arrivant à expiration, Sparro est contraint de regagner Sydney et de travailler dans un café.
Le musicien continue néanmoins à écrire, et rencontre par chance le producteur Jesse Rog.
Séduit par le mélange de R&B contemporain et d'electro-dance que sert l'artiste, Rog le fait rapidement signer sur le label indépendant Modus Vivendi Music.
Un EP intituléBlack and Gold sort fin 2007.
Le titre homonyme de l'album rencontre un succès fulgurant en Angleterre à tel point que l'Australien conclut un contrat avec la major Island Records.
Le single passe sur les ondes de BBC Radio 1 au Royaume-Uni et atteint des sommets dans les charts anglais (n°2 au classement).
Le morceau est même utilisé dans un spot publicitaire pour l'émission britannique Skins.
2008, année prolifique.
Sam Sparro compose même quelques morceaux pour la comédienne sur le déclin Lindsay Lohan afin de rebooster sa carrière - lesquels figureront sur l'album Spirit InThe Dark de la chanteuse.
Une période bien remplie et menée à bien, qui permettra à l'Australien de se concentrer sur la réalisation d'un premier effort : Black and Gold.
L'album culminera à la cinquième place du classement dès la première semaine succédant sa sortie.
S'ensuivront trois nominations aux ARIA Awards, parmi lesquelles «meilleur artiste masculin, meilleur album pop et révélation artiste».
Et des comparaisons de taille telles que Prince, The Gap Band ou encore Hot Chip et Basement Jaxx - il apparaît par ailleurs en featuring avec le combo de house londonien sur le titre «Feelings Gone» en septembre 2009.
Spaaro ne s'est jamais caché d'être gay et cultive par ailleurs un look à la Freddie Mercury, notamment depuis le lancement de son deuxième opusReturn to Pardadise à l'été 2012, ou à la Clark Gable - en témoigne l'illustration de la pochette dudit album.
Ce deuxième effort amorce une tournée australienne et européenne.

all-rights-reserved

Morceaux populaires

Happiness

164

American Boy

7

Happiness

6