Les cookies assurent le bon fonctionnement de nos services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l'utilisation des cookies. En savoir plus

close

Bombay Bicycle Club

Ces quatre jeunes Londoniens se sont rencontrés au lycée : Jack Steadman (chant, guitare), Jamie MacColl (guitare), Ed Nash (basse, claviers) et Suren de Saram (batterie).
Pour la petite anecdote, MacColl est le petit-fils de la légende folk Ewan MacColl, et le neveu de feu Kirsty MacColl.
Les débutsDepuis leurs quinze ans, Jack Steadman, Jamie MacColl et Suren de Saram font de la musique ensemble, d'abord en tant que The Canals, puis Mumbai Tandem Organisation avant de finalement opter en 2005 pour Bombay Bicycle Club, du nom d'un restaurant indien sur King's Road à Londres.
Ed Nash les rejoint l'année suivante.
Les quatre garçons, plutôt raisonnables, ne se lancent pas immédiatement dans la course au premier album.
Ils préfèrent poursuivre sagement leurs études à la University College School - tout en répétant inlassablement leur rock mâtiné de punk.La révélation « Road to V »En 2006, le groupe participe au concours Road to V organisé par Virgin sur Channel 4, dont il sort vainqueur en juillet de la même année.
S'ensuit une tournée nationale qui entraîne le groupe du point de vue scénique.
Bombay Bicycle Club publie son premier maxi, The Boy I Used to Be, produit par Jim Abbiss à l'hiver 2007 sur son propre label Mmmm Records.
L'automne voit la parution d'un deuxième maxi, How We Are, qui reçoit un excellent accueil critique.
2008 sonne la fin des études des garçons de Bombay Bicycle Club, qui peuvent donc se consacrer à de multiples concerts et festivals, avec pour vocation d'asseoir la popularité du groupe.I Had The Blues but I Shook Them LooseEnregistré aux célèbres Konk Studios (The Kinks) de Londres avec le producteur Jim Abbiss (Arctic Monkeys, Kasabian, Editors), I Had The Blues But I Shook Them Loose paraît en 2009 chez Island, légendaire filiale d'Universal Music.
Brûlot rock assez survolté extrêmement influencé par The Strokes, le disque fait son petit effet en Angleterre, parcourue de long en large par le groupe.
Il se classe disque d'or dans les mois qui suivent.
FlawsPour son second album (et à la surprise générale), Bombay Bicycle Club se transforme en groupe...
de folk.
Paru en 2010, Flaws s'offre le luxe de reprendre John Martyn et Joanna Newsom et s'illustre par sa mélancolie acoustique - ce qui n'est pas sans rappeler les influences folk de Jamie MacColl.
L'accueil reste toujours aussi favorable en Angleterre (où le groupe remporte le Best New Band Award du New Musical Express), même si Bombay Bicycle Club peine à percer en France et dans le reste de l'Europe.
A Different Kind of FixDécidément, Bombay Bicycle Club est un groupe caméléon et le prouve avec son troisième album, paru à la fin de l'été 2011.
Pour A Different Kind of Fix, il s'entoure du producteur d'Animal Collective (entre autres) Ben Allen et renoue avec Jim Abbiss.
Le résultat est un écrin de rock enluminé, traversé de sentiments changeants.
Aussi changeants que les quatre garçons dans le vent de Bombay Bicycle Club, qui l'assument parfaitement.
Comme le dit Jamie MacColl, « aujourd'hui, les groupes se font cataloguer dans un genre dès leur premier album, ce qui n'était pas le cas il y a 40 ans.
Mais nous sommes toujours en train d'essayer de trouver le genre de musique que nous voulons faire.
Et je ne suis pas certain que nous l'ayons encore découvert.
» Une affaire à suivre.

all-rights-reserved

Morceaux populaires

Lights Out, Words Gone [Rub A Dub]

102

Shuffle

55

Home By Now

46

Lights Out, Words Gone

40

Luna

37

Evening / Morning

33

Leave It (Acoustic)

19

How Can You Swallow So Much Sleep

13

Feel

12

It's Alright Now

10

Carry Me

7

Ivy & Gold

6

Leave It (Acoustic)

6