Les cookies assurent le bon fonctionnement de nos services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l'utilisation des cookies.

close
Freddie Mercury

Freddie Mercury

C’était vraiment un homme capable de tenir l’assistance dans le creux de sa main.David BowieFarrokh Bulsara voit le jour le 5 septembre 1946 à Stone Town, dans le protectorat britannique de Zanzibar (devenu indépendant en 1963, puis formant en 1964 la Tanzanie avec le Tanganyika). Il est issu d’une famille d’origine indienne, travaillant pour les autorités du protectorat.Premier groupeC’est dans une école de Bombay que le jeune garçon s’initie au chant choral, puis au piano. Il n’a pas douze ans lorsqu’il intègre son premier groupe (The Hectics). Puis l’ensemble de la famille est contraint de fuir les troubles armés de l’indépendance, et rallie Londres en 1963. Celui qu’on prénomme déjà Freddie est alors vivement impressionné, à la fois par Jimi Hendrix, à la fois par les performances de la chanteuse américaine Liza Minnelli.Premiers groupesAprès de distraites études de graphisme, et la conception d’une ligne de vêtements, Bulsara tente d’intégrer le groupe Smile, tout en frayant, de manière assidue, avec une autre formation, dénommée Idex (qui deviendra Wreckage-naufrage), ainsi qu’avec le groupe Sour Milk Sea. Au cours de l’un de ses rares concerts, affrontant un pied de micro rétif, il prend l’habitude d’en saisir le premier élément à bout de bras: cela deviendra l’une des marques de fabrique de son jeu de scène.Le roi de la fêteGalop d’essai et talents phagocytés, c’est à la fin de l’année 1970 que celui qui choisit désormais de s’appeler Freddie Mercury prend la direction des opérations, appelle à ses côtés le guitariste Brian May, le batteur Roger Taylor, et le bassiste John Deacon, choisit le nom du groupe, et en dessine même le logo: Queen est né. S’ensuivent dix années de succès ininterrompus, et quelques péripéties intimes: en 1976, et alors qu’il a révélé publiquement, depuis deux ans déjà, son homosexualité, Freddie se sépare de Mary Austin (dont il reste très proche jusqu’à sa mort, et dont il fera l’une de ses principales héritières), jeune femme avec laquelle il partage sa vie depuis plus de six années. Au chapitre de sa santé, Mercury souffre très tôt de nodules dans sa gorge: il refusera systématiquement de se faire opérer de ces excroissances. Artistiquement, Queen, dans un flot d’albums baroques, réjouissants, et victorieux, est l’un des premiers groupes à montrer un intérêt certain dans les tournages de vidéo-clips.Premières escapadesEn 1982, et alors que le groupe, en proie aux critiques de la presse, lui reprochant de ne proposer qu’une musique ampoulée à l’ère du punk, vient de s’octroyer une année sabbatique, Freddie Mercury retrouve le producteur Giorgio Moroder à Munich pour son premier projet solo: le single «Love Kills» intègre la nouvelle bande originale, particulièrement controversée par les puristes, du film de Fritz Lang Metropolis. Après une rencontre éblouie avec la soprano Montserrat Caballé, la composition d’une comédie musicale, et une pléthorique tournée avec Queen, Freddie Mercury enregistre son premier album solo (Mr. Bad Guy-1985).MaladieLa même année, Freddie Mercury entame une relation amoureuse avec Jim Hutton, garçon coiffeur de son état: entre leur résidence londonienne, et le studio de Montreux (Suisse) – où une statue du chanteur en rappelle désormais le souvenir -, leur couple perdurera jusqu’à la fin. C’est en 1987 que Freddie Mercury apprend sa séropositivité. En 1988 est édité un nouvel album original: Barcelona permet une sempiternelle rencontre avec la Caballé. La chanson-titre devient l’emblème de la capitale de la Catalogne, et l’hymne des Jeux Olympiques de 1992. Très usé par la maladie, Freddie Mercury n’apparaît plus désormais, dans ses ultimes prestations publiques, que dissimulé sous une épaisse couche de fards. Malgré les démentis officiels, la maladie continue sa progression inexorable. Seule une pneumonie lui interdit de refaire encore et encore les pistes de chant de «The Show Must Go On».Derniers joursLe 16 novembre 1991, la reconnaissance officielle de la maladie est actée par les médias. Le 23 novembre, c’est Freddie Mercury lui-même qui, par le biais d’un communiqué officiel, déclare être porteur du virus du sida. Le 24 novembre , l’annonce de sa mort saisit les fans du monde entier. Freddie Mercury est incinéré au Kensal Green Cemetery, et ses cendres sont dispersées dans un endroit connu de sa seule famille. Une compilation posthume de différents remixes et autres chansons, uniquement disponibles en singles, est édité en 1992: elle s’intitule The Great Pretender aux États-Unis, et The Freddie Mercury Album dans le reste du monde.PostéritéLes membres survivants de Queen ont créé une fondation finançant la recherche sur le sida, avant de successivement travailler avec George Michael, puis Paul Rodgers, sans jamais toutefois laisser accroire qu’ils avaient trouvé un remplaçant à Freddie Mercury.Tout au long de sa vie, Freddie Mercury a ulcéré les racistes qui lui reprochaient ses origines indiennes, les islamistes intégristes qui lui reprochaient son homosexualité, les conservateurs qui lui reprochaient sa séropositivité. Simultanément, il a rendu heureux des millions de fans.

all-rights-reserved

Morceaux populaires

Queen - Another One Bites The Dust

Another One Bites The Dust

260

Queen - Bohemian Rhapsody

Bohemian Rhapsody

224

Queen - We Are The Champions

We Are The Champions

211

Queen - A Kind Of Magic

A Kind Of Magic

197

Queen - Somebody To Love

Somebody To Love

178

Queen - Radio Ga Ga

Radio Ga Ga

149

Queen - I Want To Break Free

I Want To Break Free

141

Queen - You're My Best Friend

You're My Best Friend

136

Queen - Don't Stop Me Now

Don't Stop Me Now

124

Queen - The Show Must Go On

The Show Must Go On

123

Queen - Crazy Little Thing Called Love

Crazy Little Thing Called Love

115

Queen - Killer Queen

Killer Queen

108

Queen - I Want It All

I Want It All

103

")