Les cookies assurent le bon fonctionnement de nos services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l'utilisation des cookies.

close
Screaming Trees

Screaming Trees

Les Screaming Trees (qui tiennent leur nom d'une pédale d'effets de guitare) se forment à Ellensburg, en banlieue de Seattle dans l'état de Washington (Etats-Unis) en 1985 sous l'égide du chanteur et guitariste Mark Lanegan, accompagné du guitariste Gary Lee Conner, du bassiste Van Conner, du batteur Mark Pickerel (qui sera remplacé en 1991 par Barrett Martin). Influencé par les Black Sabbath, les Stooges, mais aussi par le rock psychédélique des années 60 et le rock tendance dure des années 70 et 80, le groupe fréquente la scène grunge émergente du côté de Seattle à la fin des années 80. Kurt Cobain et les encore méconnus Nirvana, Chris Cornell et ses Soundgarden, sont alors des amis de Mark Lenagan et consorts. C'est en 1985, après avoir envoyé une démo (Other Worlds) à plusieurs labels, que leur producteur, Steve Fisk, convainc le label Velvetone Records de les signer pour leur premier album. Clairvoyance verra le jour en 1986 et propose une musique énergique, entre garage rock, hard rock et blues. La voix grave et le phrasé de Mark Lanegan sont déjà la marque de fabrique du groupe. Steve Fisk parvient ensuite à faire signer les Screaming Trees chez SST Records en proposant au patron du label, Greg Ginn, d'auditionner le groupe. La bande finit par signer chez SST et sort un deuxième opus, intitulé Even If and Especially When en 1987. Le groupe tourne alors beaucoup aux Etats-Unis, notamment avec les Meat Puppets. SST Records ressort alors la première démo du groupe, Other Worlds, ainsi qu'un troisième album en 1988, Invisible Lantern. Le nouvel album des Screaming Trees, Buzz Factory, sort en 1989 et installe définitivement le groupe dans le paysage du rock alternatif américain. Ce sera le dernier album du groupe de Mark Lanegan chez SST Records, qui signe alors sur Sub Pop, l'écurie incontournable de l'époque pour tout groupe assimilé grunge qui se respecte. Les Screaming Trees sortent alors un EP, Change Has Come. Des tensions apparaissent au sein du groupe, et Mark Lanegan en profite pour sortir un premier album solo, The Winding Sheet (également sur Sub Pop), qui comprend des collaborations de Kurt Cobain et Krist Novoselic de Nirvana, tandis que Gary Lee Conner et Van Conner fondent un groupe parallèle. Quoi qu'il en soit, les Screaming Trees finissent par signer chez Epic Records à la fin de l'année 1990. Leur cinquième album, Uncle Anesthesia, sort en 1991 et est produit par Chris Cornell de Soundgarden, et Terry Date. L'album marche très bien, notamment grâce au succès du single « Bed Of Roses », qui parvient à se hisser à la 23ème place du top « rock alternatif » américain. C'est à cette période que Mark Pickerel cède sa place de batteur à Barrett Martin, tandis que Van Conner part en tournée avec Dinosaur Jr., le groupe de J. Mascis. Les Screaming Trees sortent un sixième opus en 1992, intitulé Sweet Oblivion, qui connaît un succès honorable mais ne parvient pas réellement -contrairement à Pearl Jam, Soundgarden ou Alice in Chains- à monter dans le train du grunge « commercial », lancé à toute vitesse par le succès de Nevermind de Nirvana ou de Ten, de Pearl Jam. Cependant, le titre « Nearly Lost You » parvient à se faire une place au soleil dans la bande originale du film sur la génération X Singles, de Cameron Crowe. Grâce à tout cela, Sweet Oblivion s'écoule tout de même à 300 000 copies rien qu'aux Etats-Unis, ce qui fait de ce disque la meilleure vente des Screaming Trees depuis ses débuts sept ans plus tôt... Le groupe décide de faire une pause, laissant le temps à Mark Lanegan de poursuivre sa carrière solo en parallèle. C'est en 19994 que Lanegan travaille également à la batterie au sein de Mad Season, le groupe éphémère (qui ne sortira qu'un seul album en 1995, Above) de Mike McCready (Pearl Jam) et Layne Staley (Alice in Chains). C'est cette même année, en 1995, que les Screaming Trees se réunissent pour sortir un nouvel album, le septième, avec le producteur George Drakoulias (Black Crowes, The Jayhawks). Dust sort à l'été 1996 et bénéficie de critiques élogieuses, épaulées par le succès en radio du single « All I Know ». Les Screaming Trees partent en tournée dans le cadre du festival itinérant américain, Lolapalooza, mais Mark Lanegan s'éloigne ensuite pour mettre ne boite son prochain album solo (Scraps At Midnight, 1998), puis I'll Take Care Of You l'année suivante... C'est finalement le 25 juin 2000 que les dissensions au sein du groupe ont raison de sa survie. Les Screaming Trees annoncent leur séparation juste après un concert à Seattle... Ocean of Confusion: Songs of Screaming Trees 1989-1996, une compilation comprenant deux titres inédits du groupe, sort en 2005.

all-rights-reserved

Morceaux populaires

")