Les cookies assurent le bon fonctionnement de nos services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l'utilisation des cookies. En savoir plus

close

Super Junior

SM Entertainment commence en 2001 des auditions en vue de former un super-boys band de K-pop.
Leeteuk est l'un des premiers recrutés, suivi de Heechul, Han Geng, Yesung, Kangin, Shindong, Sungmin, Eunhyuk, Donghae, Siwon,Ryeowook, Kibum, et Kyuhyun.
Parmi les treize membres tous sont sud-coréens, sauf Han Geng qui vient de Pékin et est chinois.
En 2005, le casting est terminé et Super Junior sort son premier album, SuperJunior05 qui est troisième vente sud-coréenne du moment.
Son successeur Don't Don en 2007 est numéro un en Corée-du-Sud, Chine, Thaïlande, et Philippines, et un succès marquant dans toute l'Asie.
La pop dance R&B de Super Junior et ses treize chanteurs tous plus beaux les uns que les autres fait se pâmer les publics asiatiques.
Sorry, Sorry est de nouveau un raz-de-marée dans toute l'Asie, où seul le Japon reste tiède en n'accordant à ce nouvel album que la douzième place de ses ventes.
Bonamana en 2010 poursuit dans la même veine, bien que trois des membres originaux manquent à l'appel sur ce quatrième opus.
C'est toujours amputé de Han Geng - par ailleurs en procès avec SM Entertainment - Kangin, et Kibum, que Super Junior sort Mr.
Simple en 2011.
Malgré ces remous, Mr.
Simple est le premier succès de Super Junior en Occident.
Le cinquième album de Super Junior est la troisième meilleure vente dans le segment world music du Billboard.
Entre temps, Super Junior a démultiplié son concept avec les sous-groupes Super Junior-K.R.Y., Super Junior-T, et Super Junior-M composés d'un nombre variable de membres originaux de Super Junior.
La France n'est pas en reste qui fait un accueil triomphal à Super Junior en mai 2011 au Zénith de Paris, lors d'une soirée spéciale consacrée aux artistes de SM Entertainment.

all-rights-reserved

Morceaux populaires