Cookies help us deliver our services. By using our services, you agree to our use of cookies.

close
Blundetto

Blundetto

Blundetto, c'est d'abord l'histoire d'un gamin dijonnais, Max Guiguet, né en janvier 1997, qui usait ses fonds de culottes dans la fosse des concerts de NTM ou des Beastie Boys pendant les années 90. Des l'âge de six ans, il fréquente le conservatoire où il apprend les percussions et monte un groupe à l'adolescence, Boom in Da Brain. Le style est assez proche du milieu skate mixant (déjà) le rap, le ska et le métal. Après l'obtention de son bac, Max Guiguet découvre à l'université ce qui deviendra le vrai fil conducteur de sa vie, la radio. Il intègre l'équipe de Radio Campus Dijon où il présente une émission musicale hebdomadaire portant principalement sur la fusion, mélangeant les scènes hip hop et métal. Il passe ensuite en quotidienne et tient le micro pendant quatre ans, avant de décrocher un stage de trois mois à Paris qui va changer sa vie, à Radio Nova en 1998 . C'est là qu'il rencontre Jean-François Bizot, le fondateur de Actuel et de Nova avec qui il va beaucoup apprendre musicalement. Embauché comme discothécaire, Max Guiguet se voit confier la tache de réorganiser la discothèque, le trésor de Radio Nova, avant de devenir archiviste. C'est à cette période que cet insatiable amoureux des sons se découvre une passion pour des styles musicaux jusqu'alors inconnu, en premier lieu le reggae mais aussi le latino. Il rencontre également dans les rayonnages un fan d'electro, Gilles Blanchard, avec qui il monte le groupe Vista Le Vie et signe à 25 ans sur le label de Laurent Garnier, F Communications. Ensemble, ils sortent deux mini-albums, Don't en octobre 2003 et Slip It Under le 10 octobre 2004 suivi d'un album complet le 10 juillet 2005, A Futuristic Family Film. Le groupe se sépare, contrariant du même coup la carrière d'artiste de Max Guiguet. Il se concentre alors sur ses fonctions de programmateur musical de Nova, présente l'émission Nova Express et il est régulièrement sollicité comme « conseiller musical », notamment en 2007 pour le film d'Arnaud Desplechin, Un conte de Noël qui obtient 7 nominations aux Césars. Mais c'était sans compter la pugnacité de son ami Jérôme Caron, alias Blackjoy, un autre bourguignon exilé à Paris qui vient de monter son label Lucien Entertainement. C'est lui qui force Max Guiguet à faire le tri dans ses maquettes, qu'il n'avait jamais cessé de produire, d'en sélectionner une quinzaine et d'alpaguer les musiciens qui passent par Nova pour leur proposer des collaborations. Voilà comment on retrouve sur Bad Bad Things sortie le 7 juin 2010 le Budos Band, General Elektriks, Lateef The Truthspeaker des Blackalicious et même son idole d'enfance, le skateur et musicien Tommy Guerrero. Le disque est un mélange de soul et de reggae avec quelques pincées de hip hop, on y retrouve également la jeune chanteuse berbère Hindi Zhara sur « Voices » que le DJ anglais Gilles Peterson passera en boucle dans son émission. Max Guiguet s'est définitivement transformé en Blundetto, nom de scène « chipé » à Tony Blundetto, personnage de la série les Sopranos joué par Steve Buscemi et dont il est fan. En février 2011, il sort Bad Bad Versions, album de remix des titres de Bad Bad Things. Blundetto remet le couvert avec Warm My Soul publié le 6 février 2012. Toujours dans le même « Grand mix » soul-reggae-dancehall-jazz-funk que son premier album, Blundetto renouvelle tous ses invités conviant notamment en studio Hugues Coltman, Courtney John ou Aqeel. Blundetto promène en 2015 son éclectisme electro sur l'album World Of où figurent Biga Ranx, Pupajim mais aussi L'Ensemble Soufie de Bagneux.

all-rights-reserved

Radio stations playing it

No stations playing Blundetto now

Hot tracks

Blundetto - Bad Bad Things

Bad Bad Things

1

Blundetto - Voices

Voices

1