Cookies help us deliver our services. By using our services, you agree to our use of cookies.

close
NAP

NAP

C'est au quartier du Neuhof (à Strasbourg), l’une des cités réputées les plus violentes de France. C’est ici que commence l’histoire de NAP, en 1988, sous l’impulsion de ses six membres, Mohammed, Aïssa, Bilal, Mustaph, Karim et Abd Al Malik. Le groupe sort en 1994 un premier maxi, Trop Beau Pour Être Vrai, produit sur leur propre label High Skills Records. Un début encourageant qui les mène à enregistrer un disque entier, L’Art Perdu du Freestyle, qui ne voit jamais le jour pour des raisons contractuelles.NAP poursuit toutefois sa route avec un nouvel album, La Racaille Sort un Disque (1996), produit en toute indépendance et distribué par Night & Day. Leur son dépasse rapidement les frontières de Strasbourg, plus de 25 000 exemplaires de ce disque s'écoulent. Le groupe finit par décrocher une licence de distribution avec la major BMG. En 1998, il sort La Fin du Monde, un disque dense, hors des sentiers battus qui consacre l'avènement de NAP. Les textes, écrits en majorité par Abd al Malik sont exigeants, dénués de démagogie et emprunts de spiritualité. On évoque la vie du quartier (« Le Ghetto pleure »), les ravages de la drogue dure au Neuhof (« Les Maîtres du monde »), mais aussi une réflexion sur le sens de la vie (« Au revoir, à jamais »). La production revient elle aux concepteurs qui font le son NAP : Don Lab et Sulee B. Wax. Certes, le groupe est précurseur à l’Est et, avec la sortie de son album, une page du rap français est écrite. C’est donc avec honneur qu’ils accueillent des featurings « d’anciens » aussi connus que Shurik’N (IAM) et Rockin' Squat (Assassin).Boulevard des rêves brisésUn nouvel album de neuf titres, Le Boulevard des Rêves Brisés, paraît quelques mois après (1999). A cette époque, le groupe annonce la fin de sa carrière. Puis, conscient de son influence sur la jeunesse du Neuhof, il reprend sa plume pour un ultime album A l’intérieur de nous (2000). Abd Al Malik réapparaît en solo en 2004 avec Le Face à Face des Cœurs, suivi de Gibraltar (2006). Comme en son temps MC Solaar, il devient pour les médias et les milieux intellectuels le rappeur-slameur à écouter. Mais celui qui possède une licence de philosophie et qui collabore avec Gérard Jouannest (ex-pianiste de Brel), reste surtout « New African Poet ».

all-rights-reserved

Radio stations playing it

No stations playing NAP now

Albums

Hot tracks