Cookies help us deliver our services. By using our services, you agree to our use of cookies.

close
Sly & Robbie

Sly & Robbie

Le batteur Sly Dunbar surnommé Sly "Drum"bar et le bassiste Robbie Shakespeare dit Robbie "Bass"spear, sont sans conteste la plus fameuse section rythmique de Jamaïque, avec Aston "Family Man" Barrett et Carlton Barrett de The Wailers. Robbie Shakespeare est d'abord le bassiste de The Aggrovators, avant de s'associer à Sly Dunbar en 1975 au sein de The Revolutionaries, le groupe maison du studio Channel One. Ils se font particulièrement remarquer en 1976 avec l'album Right Time de The Mighty Diamonds.Très vite Sly & Robbie sont plus qu'une simple section rythmique, passant leur temps en studio ils deviennent des producteurs réputés et les rois du dub. A ce titre ils participent à un nombre incalculable d'albums en Jamaïque, en étant derrière la plupart des classiques du genre de Gregory Isaacs à Beenie Man, en passant par The Congos. En 1979, ils intègrent Black Uhuru et sont directement à l'origine de la période dorée du groupe qui devient quelque peu le leur. Sly & Robbie définissent différents styles de "rockers" à "one drop", et surtout le fameux "rub a dub style".Entamée au début des années quatre-vingt sur leur propre label Taxi, leur discographie en tant que groupe est extrêmement variée, passant par toutes les nuances du dub, le dancehall, le reggae, et des expérimentations parfoisfâcheuses. Chris Blackwell les établit en 1983 au Compass Point Studio aux Bahamas où ils deviennent le coeur du Compass Point All Stars, qui joue derrière les artistes produits alors par Island. C'est ainsi que Sly & Robbie épaulés par Wally Badarou (clavier) et quelques autres pointures, sont à l'origine de la résurrection artistique de Joe Cocker pour Sheffield Steel en 1982. Loin de s'arrêter là, Sly & Robbie collaborent à cette période avec Marianne Faithfull, Serge Gainsbourg, Bob Dylan, Grace Jones, ou Mick Jagger.Peter Tosh en rupture de The Wailers fait également appel à eux pour ses albums solos. La jeune génération dancehall loin de les ignorer les appelle comme tout un chacun et ils ajoutent à leur escarcelle des noms comme Mad Cobra ou Ini Kamoze. En 1991, c'est Bill Laswell qui fait appel à eux pour le projet avant-gardiste Material. Sly & Robbie passent leur temps en studio et refusent peu de commandes, passant allègrement de Britney Spears à Michael Franti, Ky-Mani Marley ou Tiken Jah Fakoly et Vanessa da Mata.Malheureusement, ce génie trop dilué ne donne pas lieu au grand album que de tels virtuoses auraient pu produire pour eux-même. Hormis leur collaboration exemplaire avec Black Uhuru, leurs propres disques sont très inégaux, voire trop souvent bâclés et carrément mauvais. Two Rhythms Clash(1989),Dub for Tubs: A tribute to King Tubby(1990),Drum & Bass Strip to the Bone(1999) avec Howie B.,Dub Revolutionnaries: Sly & Robbie Meet the Mad Professor(2004), ouUnmetered Taxi(2004) font figure d'exception parmi maints disques originaux et compilations. Virtuoses et ne se lassant jamais de jouer, Sly & Robbie sont à eux seuls un spectacle sur scène, tant leur complicité et leur complémentarité saute aux yeux et aux oreilles. Peu de musiciens méritent comme Sly & Robbie le nom de "monstres". Peu ont à leur égal transcendé les styles et les cultures, tout en étant des maîtres dans leur propre genre.

all-rights-reserved

Radio stations playing it

No stations playing Sly & Robbie now

Hot tracks